• White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon

© 2018 by Instants de vie.

  • Carine

MÉDITATION, KÉSAKO?

Mis à jour : 4 févr 2019



La méditation ? Késako au juste ?


Une activité pratiquée par des gens bizarre assis en tailleur qui se prennent pour bouddha (la souplesse en moins parfois) ?


Du temps perdu par quelques excentriques adeptes de spiritualité à la limite du sectarisme?


Un vague souvenir de la série Kung Fu et de l’énigmatique « Petit Scarabée » interprété par David Caradine ?


Non, la méditation c’est bien plus que cela et ce n’est pas un hasard si depuis quelques temps elle se développe comme l’activité tendance que l’on pratique partout : seul dans son salon (ou son jardin selon le climat de votre région), au volant de sa voiture (les yeux ouverts, pas de blague), avec les copines à la salle de sport, avec ses collègues ( de chez Google, Casino, SAP ), avec un maître plus ou moins charismatique (c’est pas parce qu’on est chauve que l’on est bon), dans sa cuisine en préparant le repas (si, si c’est possible).


La France a enfin décidé de s’intéresser à cette pratique ancestrale. De mon côté, deux facteurs ont joué un rôle déterminant dans la découverte de la méditation.



Une quête de sens dans un premier temps.

J’étais à un moment de remise en question important dans ma vie, plus qu’une quête de sens, j’étais en quête de moi même : affectivement, professionnellement, socialement . Je sentais que ça n’allait pas mais je ne savais pas trop pourquoi ni comment y remédier.


J’ai ressenti profondément ce besoin d’appuyer sur pause, de faire un point, de ranger le passé dans un tiroir pour ouvrir une fenêtre sur le présent et l’avenir, de réfléchir à qui j’étais, ce que je voulais et comment y arriver. J’avais la nécessité de dépolluer mon esprit de toutes les agressions attentionnelles qu’il subissait et de pouvoir faire « un reset » et prendre du recul.


La méditation semblait pouvoir répondre à cette demande. Elle a fait bien plus que cela.


Et dans un deuxième temps, une rencontre. Celle avec Simon, qui a fait de la sceptique que j’étais une méditante convaincue.


J’ai rencontré Simon au centre Ressource (dont je vous parlerai dans un prochain post) à Aix en Provence. Il y propose bénévolement son aide auprès de malades du cancer qui viennent chercher dans ses ateliers de méditation à lâcher prise, un peu de bien-être, de relâchement, une solution à la douleur des traitements parfois, de la sérénité, à mieux écouter leur corps, mieux le comprendre sans doute aussi, à mieux maîtriser leur esprit et mieux en comprendre le fonctionnement également.


Simon vous prend par la main, il vous englobe dans son aura de bienveillance et d’empathie. La méditation n’est ni conventionnelle, ni guindée, elle n’est pas pour autant forcément facile, mais guidée, accompagnée, réduite à l’essentiel de ce moment présent que nous partageons ensemble.


Et donc en pratique cela donne quoi me direz vous ?


Après huit mois de pratique, je suis convaincue (vous l’aurez compris). J’essaie de méditer chaque jour entre 10 et 30 minutes, le matin en général. Cela me donne du peps pour toute la journée. J’ai été un peu gênée au départ par le côté égocentrique de l’activité: on se concentre sur soi, on est beaucoup à l’écoute de nous même. J’ai mis un peu de temps à comprendre que la sérénité que me procurait ce moment se répercutait aussi sur les autres: je suis plus calme (si, si…, bon pas toujours), plus à l’écoute, plus ancrée dans le présent et les petits bonheurs du quotidien.


J’ai compris que le passé ne devait plus m’empoisonner (le principe du passé c’est…qu’il est passé et donc on ne peut plus rien y faire), je ne connais pas l’avenir (j’ai toujours des projets, je planifie les grandes lignes de mes semaines à venir mais cela ne m’occupe plus l’esprit de la même façon), alors je me concentre sur le présent.


Je profite de chaque instant, en pleine conscience.


Je suis encore novice mais je constate chaque jour qu’être, durant un ou plusieurs moments, pleinement consciente de l’instant, de mes pensées, mes émotions et mes sensations me permet d’être plus forte, plus sereine, juste mieux dans ma tête et dans mon corps.


Alors ? Vous avez envie d’essayer à votre tour ?


N’hésitez pas à me faire part de votre expérience en commentaire.


Pour en savoir un peu plus : http://christopheandre.com/meditation_CerveauPsycho_2010.pdf


2 applications que j’ai personnellement testées et sont très bien faites :


  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon