• White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon

© 2018 by Instants de vie.

  • Carine

COMMENT DILUER LES HUILES ESSENTIELLES EN TOUTES SÉCURITÉ

Mis à jour : 16 juin 2019



Combien de gouttes d’huiles essentielles dois-je mettre et dans quelle quantité d’huile végétale ?

Ou autrement formulé, peux tu me dire quelle est la dilution idéale pour utiliser les huiles essentielles par voie cutanée (application sur la peau)?

Cette question est LA question que j'entends sans doute le plus. Bien avant le choix d'une huile ou ses propriétés.

La crainte d’une mauvaise utilisation est souvent la première raison qui fait renoncer aux huiles essentielles.

Trop complexe, il n’y a pas assez d’informations sur les flacons, les risques de faire une bêtise sont trop élevés.

Vous aimeriez sans doute que je sorte une formule magique, un pourcentage « type » à appliquer en toutes occasions, comme on peut voir sur certains sites internet…et bien, non, ce n’est effectivement pas si simple.

Mais pour autant ce n’est pas si compliqué quand on respecte certaines règles et que l’on fait preuve de bon sens.

Lorsque je conseille un dosage, que ce soit pour une huile simple ou pour une synergie, ma priorité absolue est la sécurité.

Et oui mon soucis est avant tout votre bien-être et votre santé.

Je vais donc vous expliquer quelques notions qu’il faut garder en tête.

1- Pourquoi les diluer ?

La voie cutanée est, généralement, l’une des première voie d’utilisation à choisir…à condition de bien diluer vos huiles essentielles.

Et c’est largement celle que je préfère!

Les huiles essentielles étant lipophiles ( elles adorent se mélanger avec les corps gras) elles pourront de cette manière correctement pénétrer les trois couches de la peau pour atteindre rapidement la circulation sanguine et être transportées vers l’organe à soulager.

Si à ce stade vous vous demandez pourquoi je vous parle de la dilution des huiles essentielles, je vous invite fortement à lire (ou relire) cet article sur "Les précautions à prendre avec les huiles essentielles" avant de continuer et celui-ci si vous voulez savoir quelle huile végétale est la plus appropriée.

( allez un peu de lecture en plus mais c'est pour votre bien )

Mais revenons à nos moutons.

On dilue donc :

si l’on veut traiter une surface importante ou si l’on doit renouveler l’application

pour diminuer la probabilité de réactions négatives

pour atteindre rapidement l’organe ou la partie du corps à soulager.

Dans de très rares cas spécifiques, il sera possible d’appliquer certaines huiles essentielles (et certaines seulement) pures. C’est le cas de la Lavande pour une brûlure sur une toute petite surface, de Tea tree dans le cas d’une verrue ou encore du Geranium.

Mais elles sont assez rares, et par précaution, gardez à l'esprit qu'il est toujours préférable de les diluer.

Les 3 critères à prendre en compte pour votre dilution


  1. le type d’usage

  1. la surface et la fréquence d’application

  1. l’huile ou les huiles essentielle(s) utilisée(s)

Le type d’usage ou pour quelle raison j’utilise mes huiles essentielles ? Est-ce pour soulager des douleurs articulaires, stimuler l’immunité de votre petite fille de 4 ans, la fabrication d’un produit cosmétique, une action sur la gestion de vos émotions, sur un bouton d’acné….clairement en fonction de votre objectif, le dosage ne sera pas le même !

Quelle surface de peau voulez-vous traiter et sur combien de temps ? la quantité d’huiles essentielles utilisée ne sera pas la même pour soulager une tendinite persistante avec application plusieurs fois par jours sur une longue durée que pour traiter une piqûre de moustique avec une goutte unique.

Si vous cumulez plusieurs types d’utilisation, il vous faudra prendre en compte le totale de gouttes sur une journée.

Quelles huiles essentielles allez-vous utilisez ? On ne diluera pas de la même manière une huile à forte action dermocaustique qui risque de provoquer des réactions et une huile plus douce et mieux tolérée par la peau.

C’est bien beau tout cela me direz-vous, mais cela ne vous donne pas vraiment d’idées précises sur le dosage que vous pouvez appliquer.

Alors comment faire ?

Voici la manière dont je fonctionne.

Je ne l’ai pas inventée, elle est le résultat de mes lectures, de mes différentes recherches et rencontres avec des pharmaciens et médecins aromathérapeutes, de mon expériences de praticienne et des formules que je conseille aux personnes qui viennent me consulter.

Un ordre de grandeur et quelques chiffres à connaître

Pour les bébés de 6 à 12 mois, avec des huiles appropriées à leur âge, sur une durée très courte : dilution à 0,50 %

Pour les enfants de 2 à 6 ans et/ou pour une action cosmétique sur la peau telle que la fabrication de crème pour le visage, de sérum anti-rides : dilution à 1%

Pour les enfants de 6 à 12 ans, toujours dans le respect des huiles qui conviennent à leur âge et pour un usage sur une courte période : dilution à 2%

Pour les adultes et pour une action dermo-cosmétique autre que le visage, comme le traitement d’une ancienne cicatrice, des rougeurs, une sécheresse.(Il s'agit généralement de la dilution recommandée pour la plupart des adultes) : dilution à 3%

Pour une action bien-être: sur la gestion des émotions ou le système nerveux: dilution à 5%

Pour une action sur les muscles, les articulations, les tendons, utilisée le plus souvent comme soutien lors de certains types de blessures ou de maladies aiguës. Prendre en considération l’âge et l’état de santé de la personne. On est dans la recherche d’un vrai soulagement physique efficace : dilution à 10%

Pour une action thérapeutique on est au-delà du soulagement, on cherche à soigner et à avoir une action locale puissante : dilution à 30%

Le premier critère à considérer est pour quel usage allez-vous utilisez vos huiles, avec quels objectifs et pour quelles personnes (enfants/adultes/personnes à la santé fragilisée) Cela vous permettra d’avoir déjà une idée plus précise.

Pour aller plus loin et être plus précise, voici un exemple des règles de dilutions que j’applique en fonction de la contenance de mes flacons.


La règle d’or des 20 gouttes

C’est le nombre de gouttes maximum que le corps est capable d’accepter en 12 heures.

Au delà, votre organisme n’arrivera pas à éliminer et vous risquez de saturer certains organes .

Si vous cherchez juste à soulager une vilaine toux ou un rhume en appliquant vos huiles sur une courte durée vous serez bien en deçà des 20 gouttes quotidiennes.

Par contre, si vous appliquer quotidiennement sur une surface importante un mélange concentré pour calmer vos rhumatismes, que vous utilisez chaque matin un shampoing de votre fabrication à base d’huiles essentielles et que vous mettez sur vos poignets une synergie pour vous détendre…..OURGH

Le deuxième critère que vous devez donc prendre en considération est le nombre totale de gouttes que vous allez appliquer sur votre peau en fonction des différents usages que vous faites des huiles essentielles dans votre journée.

Important : ce dosage descend à 10 gouttes pour les enfants de 6 à 12 ans, à 5 gouttes entre 2 et 6 ans et ne concerne pas les enfants de moins de 2 ans qui ne seront confrontez que très ponctuellement à l’application cutanée des huiles essentielles.

Le troisième et dernier critère à prendre en compte : l’huile essentielle utilisée.

Chaque huile est différente, chaque huile a ses spécificités. On n’utilise pas de la même façon une huile de Cannelle à fort potentiel de réactions négatives qu’une huile de lavande ou de camomille romaine, beaucoup plus douce et mieux tolérée.

On n’applique pas de la Menthe poivrée à un enfant et on ne fait pas de détox avec 10 gouttes de Citron avant d’aller à la plage.

Il y a des choses à savoir ou des conseils à prendre avant.

Je ne vais pas vous détailler ici toutes les mesures à prendre, vous trouverez toutes ces informations en parcourant ce site. Si vous souhaitez aller plus loin dans votre pratique je ne peux que vous encourager à consulter un praticien en aromathérapie et/ou à vous former. Vous n’en apprécierez que plus la pratique et vous serez en confiance.


Dans tous les cas, même en prenant en compte les principes de dilution évoqués ci-dessus, le conseil le plus important que je puisse vous donner est d’être à l’écoute des réactions de votre corps. Si vous ne le sentez pas, ne le faites pas. Si vous observez des changements (rougeurs, démangeaisons) , si votre humeur est différente (irritable, renfermé), c’est que vous n’êtes pas sur la bonne voie.

Ecoutez-vous! Chaque huiles essentielles a ses spécificités mais chaque être humain possède les siennes également.

Nous faisons tous des erreurs au début, l’important est de persévérer avec prudence, de tenter de comprendre ce qui ne va pas, d’accepter que certaines huiles ne nous conviennent pas.

Petit à petit vous serez plus sûr de vous, de vos dosages, de vos choix et vous pourrez alors profiter pleinement et avec énormément de plaisir, je n’en doute pas, du potentiel incroyable des huiles essentielles.

Pour vous faciliter la tâche :

Téléchargez gratuitement le tableau de dilution complet et détaillé pour réaliser vos dosages en toutes sécurité.

#dilutionhuileessentielle #diluerleshuilesessentielles #huileessentiellesécurité #dilution #aromathérapie #huileessentielle #huilesessentielles #youngliving #précautionhuilesessentielles

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon